Ode au soleil


Toi qui es l’étoile la plus proche de notre terre

Sais-tu que les Anciens, depuis des millénaires

Célèbrent le 21 juin et le feu propice

Où tu atteints ton zénith, jour du Solstice.


Toi qui portes dans ton sein tellement d’énergie

Sais-tu que l’alchimiste pratiquait sa magie

En ce jour Ardent, rite de Purification

Entouré d’un cercle, se protégeant des passions.


Toi qui a brûlé au désert, doux mirage

Sais-tu qu’un certain Jean, Saint aux deux visages

Comme le coq son symbole, qui proclame le jour

Annonçait la venue d’un prophète d’amour.


Toi qui régis la nature, et caresse le blé

Sais-tu mon frère que tu nourris l’humanité,

Qu’une seule coulée irisée de ta Lumière

Offre à nos yeux la danse rituelle de la poussière.


Alors écoute notre appel, j’ai cet entendement

Qui me dit les vibrations, d’un lieu, d’un instant

De l’autre côté des symboles, il nous faut passer

Dans le monde magique de la réalité.


Nous qui ne sommes que maillons d’une Loge Bleue

Des anciens nous tenons ce besoin mystérieux

De fêter ce long jour, dans un temps sans âge

En suivant en rythme la route des Sages.


Toi, beau soleil, qui en ce jour s’est arrêté,

Sais-tu qu’ici bas, dans un temple toutes assemblées

Nous allons célébrer par un Rituel sacré

Le parchemin brûlé et le blé ramassé.


Toi, maintenant, tu vas doucement décliner

Mais sache que nous ne cesserons de te fêter

Car tu provoques, chez tout ce qui respire

Reconnaissance, chant, danse, rire, désir et plaisir.


Rendez vous donc, dans six mois, au solstice d’hiver

Lorsque, éloigné, tu daigneras te rapprocher

De notre hémisphère, immergé d’obscurité

Et de nos corps et nos cœurs en quête de se réveiller.






350 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout